Découvrez ici si c’est intéressant pour vous de passer en société.

En résumé, pourquoi passer en société ?

 
Premièrement, le passage en société est souvent utilisé, car une société est moins taxée.
Deuxièmement, car une société protège votre patrimoine privé en cas de gros pépin.
Troisièmement, car une société donne une image plus sérieuse vis-à-vis des tiers.
 
Faites le test (3 min) pour savoir ce qui est le plus intéressant pour vous (COMING SOON)
 

Les principaux avantages fiscaux de la société :

1) Le taux d’imposition est plus bas.

 
Le taux d’impôt des personnes physiques pour l’année 2020 (revenus 2019) est :
 
 
 
 

2) Vous choisissez votre salaire.

En SRL, vous serez l’administrateur et percevrez donc un salaire.
Ce salaire sera optimisé pour profiter du taux progressif d’impôt.
Sur les premiers 15 à 20.000€ brut par an, vous ne payez en effet pratiquement aucun impôt. TwinnTax l’a bien compris et vous propose un maximum de trucs et astuces pour retirer de l’argent de votre société sans générer d’impôt.
 

3) Votre épargne pension déductible augmente.

 
Si vous êtes indépendant, vous avez certainement une épargne pension complémentaire de type PLCI. En société, l’équivalent s’appelle une EIP.
En gros, c’est le même principe, mais l’EIP permet d’épargner beaucoup plus.
 
C’est en effet la société qui paie à votre place. Les primes pour engagements de pension individuels sont déductibles à 100 % (moyennant le respect de la règle des 80 %) et il n’y a pas de cotisation sur ce montant. Etant donné la pension de misère promise par le gouvernement, vous feriez donc mieux d’y souscrire. Plus cet épargne est élevé, plus vous gagnez !
 

4) Les chèques repas et autres avantages.

 
Vous le savez, en Belgique les travailleurs négocient une série d’avantages. Ces avantages viennent souvent compenser une taxation très élevée sur le travail (50% + charges sociales).
 
En société, vous pourrez accorder à vos travailleurs (et donc à vous même !!) des :
 
– Chèques repas
– Eco-chèques
– Chèques cadeau
 

5) L’utilisation du compte courant.

 
Le compte courant administrateur est un compte de votre société entre vous et votre société (416xxx ou 489xxx). Il peut être créditeur (la société vous doit de l’argent) ou débiteur (vous devez de l’argent à votre société).
 
Il permet de prendre de l’argent à votre société temporairement, sans que cela ne constitue un salaire, c’est juste un prêt. L’autre bonne nouvelle, c’est qu’il ne faut absolument aucune formalité ! L’encodage se fait dans la comptabilité en une seule ligne.
Par exemple, vous avez besoin de 5.000€ immédiatement pour partir en vacances. La veille, vous pouvez retirer 5.000€ sur le compte de la société et partir au soleil …
A votre retour, vous devrez bien rembourser un jour ou l’autre, c’est évident. Ceci dit, vous pouvez attendre quelques mois, personne ne va vous embêter.
 
Attention tout de même à ne pas trop tirer sur la ficelle.
Si vous devez de l’argent à votre société pendant une période prolongée, vous devez lui payer un intérêt. A l’inverse, si vous prenez de l’argent à votre société c’est à elle de payer un intérêt. Le taux est un taux similaire au taux du marché, c’est à dire très bas pour le moment.
 
En bref, le compte courant permet d’utiliser pleinement la trésorerie de votre entreprise, sans que cela ne soit automatiquement du salaire. Il s’agit d’un avantage très pratique.
 

6) Les pertes fiscales se reportent dans le temps

 
Avez-vous déjà connu une mauvaise année qui se solde par une perte ?
Par exemple, votre commerce se porte mal et vous changez de local vers le mois de Septembre. Vous terminez l’année en perte …
 
En indépendant personne physique, si cela vous arrive, vous ne payer pas d’impôts, mais vous payer des cotisations sociales minimales. L’année suivante, si vous renouez avec de sérieux bénéfices, vous payerez de nouveau 50% d’impôts.
 
En société, si cela vous arrive, vous ne payerez pas d’impôts, vous pourrez même déduire la perte l’année suivante ! Et puisque la société est plus maniable, vous optimiserez votre salaire entre les 2 années de manière à ce que vos cotisation sociales sur le total des 2 ans soit plus faible.
 

7) Les cotisations sociales diminuent (en général)

 
En société, votre salaire n’est qu’une petite partie de vos rémunérations.
Certains revenus ne sont pas considérés comme de la rémunération et ne sont donc pas assujettis aux cotisations sociales.
Par exemple, si vous êtes profession libérale et que votre bénéfice s’élèvent à 60.000€ par an, vous payez 20% x 60.000€ de cotisations.
En société, pour le même bénéfice de 60.000€, votre salaire sera de maximum 25.000€ par an, réduisant substantiellement vos cotisations.
 

8) La transmission de votre patrimoine

 
La vente d’actions de société n’est pas taxée.
Il est donc parfaitement possible d’accumuler des actifs dans votre société et de vendre votre société au moment de prendre votre pension. Dans ce cas, vous ne payez absolument aucun impôt.
 

9) Utilisation des tantièmes

 
Une société permet à l’assemblée générale d’octroyer un tantième aux gérants, déductible l’année N et imposable l’année N+1 dans le chef du gérant. La répartition dans le temps procure donc un avantage financier et peut être très intéressante pour les chefs d’entreprise confrontés à des problèmes de liquidité.
 

Les couts de gestion d’une société

 
Une SRL est soumise à des couts plus élevés qu’une personne physique. Ce n’est pas énorme, mais pour les très petites activités, cela peut constituer un frein.
 
Premièrement, vous devez constituer la société. Le cout est d’environ 1.200€HT à payer chez le notaire.
Deuxièmement, vos frais de comptabilité vont augmenter d’environ 1.500€HT par an.
Troisièmement, les frais annuels sont à prendre en compte, comme la cotisation annuelle de solidarité d’environ 380€.
 
Faites le test (3 min) pour savoir ce qui est le plus intéressant pour vous (COMING SOON)
 

Et donc, à partir de quand passer en société ?

 
A la grosse louche, à partir du moment où vous :
– facturez plus de 4.000€/mois (freelances)
– gagnez plus de 2.500€/mois
– décidez d’acquérir un bien immobilier professionnel
– travaillez comme consultant sous le risque de requalification en « fais indépendant »
– prenez certains risques professionnels
Dans tous ces cas, une petite SRL vous fera le plus grand bien.
 
Faites le test (3 min) et découvrez vos économies (COMING SOON)